Week-end à Rome, la ville éternelle7 min lecture

L’article suivant «Week-end à Rome, la ville éternelle», est créé à partir des expériences vécues en Italie, par les voyageurs Isa et Sergio, nous sommes reconnaissants de partager leur expérience.

S’il y a une ville qui vous permet de lui consacrer un seul week-end, c’est bien Rome. La combinaison des vols vous permet de voyager le vendredi et de revenir le dimanche après-midi. C’est ce que nous avons fait.

Voulez-vous vous déconnecter de la routine quotidienne? Rome vous attend.

Rome

Nous avons atterri à l’aéroport de Rome-Ciampino situé à environ 15 km de la ville et de là, un taxi, précédemment loué via l’hébergement, nous a emmenés à Trastevere , le quartier où nous avons choisi de passer la nuit ces deux nuits. Essayez de trouver le vôtre avec les amis d’ Oh-Rome

Une fois installés, et pour profiter de la première nuit, nous avons décidé de séjourner dans ce quartier, désormais considéré comme l’un des plus fréquentés de la ville. Son atmosphère «authentiquement romaine» en a fait l’un des lieux de prédilection des touristes. Vous pourrez passer une agréable soirée, et déguster un plat typique dans l’une des nombreuses trattorias qui inondent ses ruelles, oubliées par le remodelage urbain que la ville a subi.

Nous avons terminé la soirée assis sur la Piazza Santa Maria , à bavarder et à regarder un concert impromptu d’un groupe de jeunes étudiants.

Comme nous n’allions y être que pour un week-end, l’objectif était de tirer le meilleur parti du temps disponible.Nous avons donc décidé de découvrir certains des éléments essentiels de Rome , des échantillons architecturaux de l’histoire fascinante de la capitale.

Nous avions décidé de commencer notre visite du Colisée, contrairement à ce qu’évoquent les guides, les raisons d’aller à contre-courant? Très simple… nous étions à Trastevere et nous avons dû gagner du temps.

Le Colisée, monument le plus populaire de la capitale, il ouvre à 9 heures du matin, nous y étions donc … très tôt après avoir pris le petit déjeuner et prêts à faire la queue pour entrer. Si vous y allez tôt, vous éviterez les foules de gens qui se concentrent plus tard dans la journée. Cependant, quel que soit le nombre de personnes, vous ne pouvez pas quitter Rome sans vous laisser emporter par votre imagination et passer à l’an 80 après JC. C lors de son inauguration, visualiser dans votre tête à quel point il doit être spectaculaire recouvert de marbre blanc, avec ses marches en travertin, les statues dédiées aux dieux et les bannières ondulant au vent. L’amphithéâtre, bien qu’il ait été pillé pendant des siècles, conserve encore toute sa majesté,

Colisée romain

Une fois la visite de l’amphithéâtre terminée, nous commençons notre promenade, à travers la Via Sacra puis le long de la Via del Fori Imperiale, à travers le Forum Romain . Place financière à l’époque républicaine et emblème de l’opulence impériale. Nous avons pris notre temps, sans hâte, nous avons laissé et droit les vestiges d’un grand temps: le temple de Vénus et de Rome, le Forum de Trajan et sa colonne de 40 m. haut, les arcades de Titus, Constantin et Septime Sévère ou les temples de Castor et Pollux … entre autres. C’est merveilleux de se promener sur son sol pavé, oui, n’oubliez pas de porter de bonnes chaussures et surtout qu’elles ne sont pas neuves. Ne fais pas comme moi, j’ai du improviser l’achat de tongs pour éviter de frotter mes chaussures.

forum romain

À ce stade de la visite, il était presque deux heures de l’après-midi, nous nous sommes donc préparés à prendre une collation dans l’un des cafés de la Piazza de la Rotonda et en avons profité pour nous reposer un moment avant de continuer avec le suivant. visite: Le Panthéon.

Le Panthéon ou «temple de tous les dieux», cachait derrière ses imposantes portes en bronze quelque chose de curieux à voir: son dôme de 43,3 mètres de haut et autant, exact de diamètre, couronné par un «oculus» ou ouverture qui permet l’entrée de la lumière naturelle à l’intérieur du temple. De la lumière et de l’eau quand il pleut, qui est recueillie par 22 trous stratégiquement placés dans le sol.

Notre prochain arrêt, Piazza Navona . Considérée comme l’une des plus belles de Rome et où vous pourrez vous délecter de trois des plus belles fontaines de la ville: les fontaines de Neptune, les fontaines des quatre fleuves, situées au centre de la place, et les fontaines de Moro. L’endroit est facile à imaginer accueillant les anciennes courses de chars. Nous avons trouvé la place si évocatrice, en raison de son atmosphère et des artistes de rue qui s’y installent habituellement, que nous avons décidé que ce serait l’endroit choisi pour le dîner. Et… nous n’avons pas tort! Au crépuscule, il devient une enclave idéale pour déguster les recettes les plus savoureuses de la cuisine italienne. Bien sûr, ne restez pas sur la même place, perdez-vous dans les rues voisines, les prix varient un peu.

Piazza Navona

Une fois que nous avons quitté la Piazza Navona, nous sommes allés à la fontaine de Trevi , la plus célèbre fontaine baroque de Rome , attachée à l’arrière d’un palais et présidée par le dieu Océan et deux tritons. C’était la deuxième fois que je la voyais, mais j’avais le même sentiment que j’avais quand j’avais 14 ans, ils ont fait les mauvaises mesures en faisant la fontaine! Le carré est trop petit! Lors de mon premier voyage, j’ai jeté deux pièces, une pour rentrer à Rome et la seconde, disent-ils, pour trouver l’amour. Je suis retourné dans la ville et je l’ai trouvé. Alors cette fois je n’en ai jeté qu’un: revenir.

Fontaine de Trevi

L’itinéraire s’est poursuivi vers la Piazza di Spagna , célèbre pour l’escalier qui la relie à l’église Trinità dei Monti et un point de rencontre pour les jeunes Romains. À ce moment de la journée, nous étions déjà très fatigués, nous avons donc décidé de nous arrêter pour un cappuccino et de profiter du moment. Il nous restait encore un peu de temps à marcher …

Piazza Spagna

Avec une force renouvelée, nous apercevons la Piazza del Popolo , considérée comme la porte de Rome car les trois rues principales ou appelées «trident» en partent: Corso, Ripetta et Babuino. A mon goût, un peu décevant en raison principalement de son espace.

Nous sommes restés quelques temps sur la Piazza del Popolo, l’après-midi était déjà tard et nous avions encore un long chemin à parcourir pour notre dernière visite: le château de Sant’Angelo.

Le Castello , comme l’appellent les Romains , est une forteresse qui a été construite pour assurer l’évasion du Pape. Son toit, couronné par un ange de bronze qui commémore la fin de la peste qui a frappé la ville en 590. Aujourd’hui, sa terrasse abrite un point de vue exceptionnel et de là vous pouvez capturer une vue spectaculaire sur l’ancienne cité romaine. Nous n’avons pas pu y aller, mais comme vous pouvez le voir, assez curieusement, en une seule journée, il y a du temps pour voir certains des «incontournables» de Rome.

Castello de Sant Angelo

Le dimanche, avant de rentrer, nous en avons profité pour nous promener le long de la Via del Corso … car nous ne pouvions pas quitter la ville sans voir certaines de ses boutiques de mode. Rien à envier à Barcelone!

Enfin, je voudrais remercier mes beaux-parents, www.bancodeimagenes.com et www.turismo.it pour le transfert de ces photos car les nôtres ont été perdues il y a longtemps. À l’époque, nous n’avions pas d’appareil photo numérique.

Merci de lire l’article «Week-end à Rome, la ville éternelle»,nous sommes l’équipe VACANCEENEUROPE, nous serons bientôt de retour avec d’autres histoires de vacances étonnantes sur ce blog.

Dejar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *