Journal de la Forêt-Noire (Partie III)6 min lecture

L’article suivant «Journal de la Forêt-Noire (Partie III)», est créé à partir des expériences vécues en Allemagne, par les voyageurs Isa et Sergio, nous sommes reconnaissants de partager leur expérience.

Notre voyage en Forêt-Noire s’est poursuivi et après avoir visité deux villes comme Strasbourg ou Fribourg nous avons voulu retourner dans les charmantes villes et les paysages typiques de cette belle région du sud-ouest de l’Allemagne. Il était donc temps de monter dans la voiture et de descendre la célèbre Schwarzwaldstraße, l’ une des plus belles routes panoramiques d’Europe . Pour paraphraser une célèbre marque automobile: aimez-vous conduire?

Route à travers la Forêt-Noire

Comme nous prévoyions de faire des kilomètres ce jour-là, nous avons décidé d’aller le plus au nord possible pour descendre à Simonswald, notre base en Forêt-Noire.

Nous avons bordé la célèbre autoroute sur 150 km et une heure et demie. Cela peut paraître long, mais peu de routes dans le monde font de la conduite un vrai plaisir. Pendant que nous conduisions, je pensais à l’exubérance et à la luxuriance des forêts qui nous accompagnaient et à ce que cela devait être de le voir avec de la neige, du brouillard ou de la pluie.

Schwarzwald Straße

Le plus au nord que nous ayons obtenu était le Mehliskopf, au sud de Baden Baden. Dans ce bel endroit, il y a un centre de sports de plein air dont la star est un toboggan de montagne (Rodelbahn) . C’est une luge qui va sur un rail pour un circuit de plus de 1 km de long et qui peut atteindre 40 km / h. C’est tout simplement spectaculaire.

Martina et papa sur la Rodelbahn

Evidemment Martina, avec ses 4 ans, ne pouvait pas tourner seule, mais avec un adulte. Il l’a fait d’abord avec moi, puis avec sa maman, bien qu’il se soit plaint que cela ralentissait beaucoup. Nous avons passé un très bon moment et c’est devenu l’un des moments forts de nos vacances.

En raison de la distance, au cours de la matinée, nous n’avons pas eu le temps de faire beaucoup plus, nous avons donc fait un merveilleux pique-nique dans l’une des courbes de la Schwarzwaldstraße. Partout où vous pouvez garer votre voiture et profiter de superbes vues sur la région, en fait, vous vous arrêterez à tous, alors gardez cela à l’esprit lors de la planification du temps de trajet.

Paysages de la Forêt-Noire

La première ville où nous nous sommes arrêtés était Baiersbronn . Nous avions vu une très jolie photo sur une carte postale, mais cette fois nous n’avons pas pu trouver l’endroit exact donc la vérité est que nous avons perdu un peu de temps et au final nous sommes partis sans trouver ce que nous cherchions. Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive, qui nous connaît, sait que parfois nous organisons nos vacances à la recherche d’une image qui nous a captivés.

L’arrêt suivant était Freudenstadt (littéralement la ville de la joie) bien que son histoire ne soit pas à la hauteur de son nom puisqu’en 1945 et pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été totalement détruite par les bombes alliées.

Freudenstadt

Freudenstadt au centre de la Forêt-Noire

Malgré cela, sa reconstruction nous a donné une belle place du marché qui a l’honneur d’être la plus grande place d’Allemagne.Sa forme rectangulaire est clairement délimitée par quatre carrés bien différenciés.

Jouer à Freudenstadt

Beaux villages de la Forêt-Noire

Ici nous avons passé un bon moment à nous promener et à admirer sa mairie et son église gothique-Renaissance. Une très belle aire de jeux a ravi Martina et Jan et nous avons passé un bon moment à les laisser jouer et profiter des vacances. Si nos voyages se démarquent par quelque chose, c’est pour essayer de trouver un équilibre entre eux et nous, bien que pauvres, la plupart du temps ils perdent. Comme nous l’avons dit à maintes reprises, notre famille pratique le «voyage spartiate».

La plus grande place d’Allemagne

L’après-midi continuait d’avancer et nous devions le faire aussi, alors nous avons continué vers le sud avec un court arrêt à Alpirsbach , célèbre en Forêt-Noire pour son abbaye et sa bière. Nous sommes restés un moment mais cela n’a pas pris longtemps, puisque notre destination était Schiltach .

Abbaye d’Alpirsbach

Alpirsbach

Schiltach est une charmante ville située au cœur de la région. Au cœur de la vallée de la Kinzig, ses maisons à colombages et ses toits pointus vous transportent dans un conte des frères Grimm. Autour d’elle, des forêts de sapins millénaires constituent une image inoubliable de la Forêt-Noire.

Maisons et sapins à Schiltach

Il est difficile de comprendre comment il n’est pas plus médiatisé ou mentionné plus dans les guides. Le résultat est un lieu plein de charme avec peu d’activité touristique, l’un de ces joyaux et raretés qui restent dans le domaine banal du tourisme.

Maisons à colombages à Schiltach

Nous soulignons trois endroits à Schiltach: sa belle aire de jeux de l’autre côté de la rivière, idéale pour ceux d’entre vous qui voyagent avec des enfants et d’où vous pouvez déjà voir une belle vue sur la ville et ses maisons. Sur le même pont qui traverse la Kinzig, il y a de belles vues sur la ville.

Jan jouant dans le parc Schiltach

Vues de Schiltach depuis le pont de la rivière Kinzig

La deuxième place est sans aucun doute la Marktplatz (la place du marché) où se trouvent les maisons les plus spectaculaires de la ville, la belle mairie peinte et une belle fontaine aux armes de la ville.

Marktplatz à Schiltach

Les vues d’ici sont magnifiques. Contempler la belle architecture traditionnelle sous un ciel bleu et le vert tapissé des sapins est inoubliable.

Marktplatz sur SchiltachIsa sur Schiltach Marktplatz

Si nous continuons le long de la rue principale, sur la gauche nous croiserons la rivière Schiltach, où il est très agréable de faire une petite promenade. Nous en profitons pour faire notre dernier repos avant de regagner notre logement.

La rivière Schiltach

Pelouse et enfants est une combinaison qui ne manque jamais et nous avons passé un bon moment à jouer avec les plus petits dans un décor de conte de fées.

Des moments de détente en famille

Jusqu’à présent, la troisième partie de ce carnet de voyage en Forêt-Noire est arrivée . N’oubliez pas que vous pouvez accéder aux parties précédentes à partir d’ici et si vous l’avez aimé, nous aimerions que vous le partagiez sur vos réseaux sociaux.

1. Route à travers la Forêt-Noire I

2. Route à travers la Forêt-Noire II

Merci de lire l’article «Journal de la Forêt-Noire (Partie III)»,nous sommes l’équipe VACANCEENEUROPE, nous serons bientôt de retour avec d’autres histoires de vacances étonnantes sur ce blog.

Dejar un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *